Collège Jacques Prévert
6, rue du Champ Passais. 61700 Domfront

Accueil ::> C.D.I ::> Les fragments d’Antonin ou le traumatisme des soldats de la première guerre (...)

Les fragments d’Antonin ou le traumatisme des soldats de la première guerre mondiale

mardi 7 octobre 2014, par Mme Kriger M.

Ce film de Gabriel Le Bomin sorti en 2006 est un drame historique.
A travers le personnage principal, Antonin, joué par Grégori Derongère, ce film nous montre bien que la guerre n’a pas fait que des morts parmi les victimes des champs de bataille. Il reflète les problèmes psychologiques que la guerre a causé chez certains soldats.
Tout au long du film, Antonin se remémore ce qu’il a vécu pendant la guerre provoquant chez lui d’étranges réactions (un regard figé sans expression, des tremblements, la main sur la joue...). Il est comme prisonnier de cette partie de sa vie. Un objet ou un son suffit à le replonger dans cette guerre qui ne le quitte plus.
Les décors et les musiques de ce film nous emmènent dans la réalité de la guerre.
En tant que spectateur, on ressent une très forte émotion :
- Quand les soldats reviennent gravement blessés du combat et que certains ne peuvent pas être sauvés : ils restent à mourir dans une grande souffrance !
- Quand dans les tranchées, ils doivent aller combattre en sachant qu’il ne s’en sortiront pas.

Ce film est également plein de symboles :
- La petite danseuse de la boite à musique se multiplie, représentant les trois personnages.
- Les pions du jeu d’échec du capitaine représentent les soldats.
- Les Allemands tuent les pigeons : ils tuent donc la liberté.
Ce film est intéressant car il donne un aspect inconnu de la première guerre mondiale.

Leroy Léa 4C